Artisans couteliers basques

CHRISTOPHE LAUDUIQUE

Christophe Lauduique, collectionneur chevronné depuis plus de trente ans et coutelier par passion, est entré dans le monde de la coutellerie en publiant deux livres devenus des ouvrages de références pour tous les amoureux des belles lames : « Couteaux pliants de nos provinces » tome 1 et tome 2. Il présente dans ces deux livres près de 300 couteaux d’hier et d’aujourd’hui.

Christophe a créé l’Atelier Lames de Sames-Couteaux du Pays en 2004, et fabrique des couteaux de poche qui reprennent le système des pliants à deux clous pyrénéens utilisés dès le XIIème siècle par les paysans et les bergers.

Ses Couteaux du Pays Basque respectent tradition et qualité avec leur manche en corne blonde ou corne noire et leur lame en acier carbone XC75 brute de trempe ou en acier inoxydable 12C27.

Les manches sont gravés de différents symboles du Labourd, de la Basse-Navarre et de la Soule qui sont les trois provinces françaises du Pays Basque. Christophe invite le visiteur intéressé par son travail à choisir son manche, sa lame et sa gravure ce qui rend chaque couteau unique.

Son atelier-boutique installé en face du fleuve l’Adour à la frontière d’Anglet et de Bayonne, dans une ancienne forge de chaudronnier de 1930, abrite une exposition unique en France, présentant les couteaux pliants régionaux français du XVIIIe siècle jusqu’à nos jours. Vous pouvez admirer gratuitement cette magnifique collection, riche de plus de 1000 couteaux fermants.

Séverine, La coutelière basque

A la coutellerie artisanale Couteau Basque au 1 avenue de l’Adour à Anglet, ce n’est plus 2 couteliers basques mais 3 qui, désormais, vous accueillent et fabriquent ! Séverine nous a rejoints depuis septembre 2020. Son énergie et sa motivation apportent à notre coutellerie artisanale un plus indéniable. Polyvalente, elle contribue à la fabrication, à la vente et au conseil, ainsi qu’aux relations commerciales avec nos partenaires. Nous sommes ravis de compter dans l’équipe une coutelière. “Batasuna indarra da” (“L’union fait la force”)