BON À SAVOIR

-À défaut de peau de chamois, un chiffon doux enfariné sert de lustreur pour les métaux.

-Les feuilles d'oseille, une fois leur jus exprimé, composent un merveilleux tampon pour le nettoyage des cuivres encrassés. Elles retirent également les traces d'humidité sur les lames de couteaux.

-L'huile d'olive fait briller la nacre.

-Le Douk-Douk créé en 1929 à Thiers par Gaspard Cognet alias Gaston Cognet, connut durant la guerre d'Algérie une triste renommée. En effet de nombreux membres de F.L.N en avaient fait arme, obligeant la maison Cognet, sous l'ordre de la DST, à suspendre la fabrication de Douk-Douk ayant des lames de plus de 80mm en 1955 et 1956.

-On dit qu'aujourd'hui les couteaux coupent l'amitié mais avant le XV siècle, offrir un couteau resserrait les liens, car ayant pris la place du glaive, on jurait dessus fidélité ou acceptation d'une transaction.

-Si la France s'enorgueillit d'être la nation du monde où l'on trouve le plus grand nombre de fromages, c'est aussi le pays où chacun de ces fromages peut être dégusté avec le couteau de poche appartenant au même terroir. Un Dicton nous affirme: cent espagnols, un couteau, cent français, cent couteaux.

-En 1989, 46,8% des ménages français possédaient un couteau électrique pour découper les rôtis dominicaux.

-Le rémouleur était une attraction pour les badauds lorsqu'il s'arrêtait aux bords des trottoirs pour se mettre à l'ouvrage. Il était annoncé au cri de: "rémouleur, rémouleur, repasse couteaux, repasse ciseaux".

-Pour nettoyer l'ivoire, délayez un peu de poudre "tripoli" ou de pierre ponce extrêmement fine dans un peu d'eau, frottez et rincez à l'eau claire. Essuyez et faites briller au chiffon de soie.

-Si votre ivoire est trop blanc, trempez-le dans un bain de café très fort et sucré. Retirez-le dès qu'il atteint la couleur désirée. Essuyez avec un chiffon propre et donnez un brillant en le frottant avec un chiffon de soie.

-Si votre ivoire est trop jaune, faites dissoudre du gros sel dans un jus de citron et frottez le avec le mélange, ou avec de l'eau oxygénée à 20 volumes. Rincez à l'eau claire. Essuyez avec un chiffon propre et donnez un brillant en le frottant avec un chiffon de soie.

-Si les lames de vos couteaux sont rouillées, coupez un oignon en deux, roulez-le dans du sucre en poudre, frottez-le sur la lame.

-Contre la rouille, vous pouvez utiliser de l'huile d'olive mélangée au citron? Cela donne de bons résultats.

-L’os se lave à l'eau chaude additionnée de quelques gouttes d'ammoniaque. Utilisez du sel marin mouillé d'un jus de citron si l'os est jauni. Passez l'objet dans l'extrait de café s'il est trop blanc.

-La corporation des couteliers de Bayonne inventa au XVI siècle la baïonnette. Cette arme, qui porta tout d'abord le nom de couteau bayonnais, était une espèce de poignard, dont le manche, légèrement conique, et sans pommeau pouvait se placer dans le canon d'une arme a feu.

-Le passage de l'enfance à l'âge adulte se faisait encore au début du XX siècles en France avec le don d'un couteau de poche au jeune lors de sa première communion.

-Il ne faut jamais laisser tremper un couteau dans de l'eau chaude, ni le mettre dans un lave-vaisselle.

-Pour que votre ménagère (couverts) ne s'oxyde pas et reste propre et brillante, vous devez l'envelopper hermétiquement dans une feuille d'aluminium.

-C'est au XVII siècle, avec l'apparition des poches dans les vêtements, que les couteliers se mirent à faire en grand nombre des couteaux fermants.

-Le NONTRON serait le plus vieux pliant de France(moyen âge).

-Le CAPUCIN est un des plus vieux couteaux traditionnels des bergers et des paysans. Son nom lui a été inspiré par la forme de son manche qui, à l'extrémité arrière, faisait penser à un capuche de moine. On trouve d'ailleurs des CAPUCINS qui ont au bout de leur manche un visage de moine sculpté, coiffé d'une capuche.

-Pour nettoyer la corne, il faut l'essuyer avec un chiffon doux. Ensuite lavez la à l'eau ammoniacale (1 cuillère à soupe par litre d'eau), rincez, essuyez e mettez quelques gouttes d'huile d'olive sur une flanelle. Polissez jusqu'à séchage complet de la corne.

-Celui qui allait devenir en moins de dix ans numéro un mondial des constructeurs de motos, Soïchiro HONDA, était le plus jeune enfant du forgeron du village Komyo au Japon. 

-Le pétrole mélangé à de l'huile alimentaire, supprime la rouille.

-OPINEL figure depuis 1985 parmi les 100 plus beaux objets du monde répertoriés par le Victoria et Albert Muséum de Londres, aux cotés des montres ROLEX et de la PORSCHE 911. Plus de 260 millions d'exemplaires ont été écoulés dans le monde depuis sa naissance. Picasso se servait d'un OPINEL pour sculpter ses statuettes. Alain Colas fut sauvé grâce à un OPINEL ! Son pied avait été coincé dans une amarre... Il put le dégager grâce à son couteau. 

Et pour finir, un petit dicton:

L'amitié est comme la lame d'un couteau, en se retournant elle blesse son maître.

Toutes ces informations et bien d'autres encore viennent du livre que vous retrouverez: ICI

ALMANACH DU COUTEAU de Pierre Yves JAVAL et Christophe LAUDUIQUE