HISTOIRE DES COUTEAUX BASQUES

Tous nos couteaux sont réalisés à l'atelier-boutique LAMES DE SAMES-COUTEAUX DU PAYS BASQUE à ANGLET par JEAN CHRISTOPHE LAUDUIQUE ET ERIC BUREL-ETCHEGOIN

LE BAKUNADAR est un couteau pliant traditionnel pyrénéen.

La forme de sa lame, nommée également "forme feuille de sauge, provient des anciens ciseaux à tonte des bergers. Quand un des ciseaux était usé, le berger l’utilisait pour en faire une lame de couteau pliant.

La forme du manche reprend la courbure des cornes de Manech (brebis basque).

Bakunadar signifie en basque corne simple. Le manche en Manech a été façonné à main levée, poncé et poli avec de la pâte à polir artisanale et gravé de la croix basque.

La lame est en acier carbone XC75, forgée main. "L64C" gravé sur la lame est la marque de fabrique de notre atelier du Pays basque.

Le système utilisé sur ce couteau date de la fin du 12e siècle, début du 13e siècle. Il est appelé système deux clous. On y trouve un clou pour l’axe de la lame et un clou pour la butée. Ce système était utilisé par les paysans et les bergers et a perduré sur la chaîne pyrénéenne grâce à ces derniers. Ce couteau avait à leurs yeux deux avantages sa légèreté et la possibilité de le réparer sans l’aide de coutelier.

LE COUTEAU BASQUE. 

Inspiré d’un couteau gravé sur le linteau d’une ferme dans le village du bas Cambo datant de 1722 et des stèles basques.

Ce couteau garde les mêmes caractéristiques que le Bakunadar à deux clous.

Vous retrouverez ces deux couteaux à deux clous (Bakunadar et Basque) de temps à autre en vente sur le site, ou vous pouvez également me faire une demande par mail.

Plusieurs combinaisons sont proposées:

-Lame inox, lame carbone et lame damas.

-Gravure sur manche et/ou sur lame.

Il existe maintenant une seconde version du Basque, équipé du système de cran forcé. Ce procédé consiste à intégrer un ressort dans son manche, afin d’assurer le blocage de la lame.

C’est ce couteau que je vous propose de découvrir sur mon site.

LE MARRAZA (couteau en basque) est un couteau pliant du Pays basque, dont la forme est inspirée par le manche du Makila.

Le Makila ou Makhila est "Le bâton des Basques". Le plus souvent en bois de néflier, il servait aussi bien à la marche, à conduire le troupeau, qu’à régler les désaccords entre deux camps. Aujourd’hui on l’offre autant par amitié que pour célébrer un anniversaire ou une retraite bien méritée.

"Le Marraza", est réalisé à l’atelier "Lames de Sames-Couteaux du Pays basque" d’Anglet par le coutelier Christophe LAUDUIQUE et Eric Burel Etchegoin.

Son manche, réalisé entièrement dans les plus belles cornes blondes ou noires, est gravé à son extrémité d’un authentique symbole basque.

Sa lame de forme yatagan, en acier inoxydable 12C27, en acier carbone XC75 ou en Damas, rappelle celle des anciens couteaux régionaux du Sud-ouest.

Son système d’ouverture et de blocage de lame fonctionne avec une virole tournante en laiton.

Longueur totale (mm) : 220 – Longueur de lame (mm) : 100

Vous trouverez ce couteau sur le site au nom de "Couteau Makila"

LE COUTEAU ESPELETTE datant de 1850

Ce couteau était fabriqué par le coutelier PIERRE DUFOURCQ 1810/1871 à Espelette.

Nous avons l'original et l'avons ressuscité.

L'AUTHENTIQUE YATAGAN BASQUE 1695 que nous avons appelé YATAGAN 1695.

Nous l'avons retrouvé peint sur le linteau d'une maison à Irrissarry et celle-ci date de 1695.

LE COUTEAU À JAMBON, comme il se faisait dans le temps, avec sa lame fine et souple et son bout arrondi.

nous vous proposons deux modèles: LAME CARBONE 30cm et LAME INOX 25CM

Et bien sur d'autres couteaux encore ...